recherche sur internet au québec
Logo Quebecweb
Accueil     Plan du site         English    

Recherche sur internet  

Portail du Québec
québecweb portail du québec référencement
Guide Touristique du Québec

Bienvenue sur l’île ensorcelée. L’Île d’Orléans recèle des secrets bien gardés. Pour les découvrir, prenez le temps de faire le tour de cette île verdoyante, où les gens sont reconnus pour leur accueil des plus chaleureux.


Visitez l’île-d’Orléans

Trouvez un hôtel, une auberge ou un gîte sur l’île-d’Orléans

Québec
 
Voici les 6 paroisses de l'Île d'Orléans :
  • Sainte-Pétronille
  • Saint-Laurent
  • Saint-Jean
  • Saint-François
  • Sainte-Famille
  • Saint-Pierre

Sainte-Pétronille

Superficie : 4.5 km2
Population en 1995 : 1064 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1870

Particularités

Connue sous l'appellation populaire du bout de l'île, Sainte-Pétronille de Beaulieu fut un endroit de villégiature très populaire au milieu du XIXème siècle. Plusieurs bourgeois de la ville de Québec y firent construire de très belles résidences que l'on peut encore admirer le long du Chemin Royal.
Formée à même la paroisse de Saint-Pierre : la tradition veut que Sainte-Pétronille soit la fille de Saint-Pierre. C'est en 1980 que le nom de l'ancienne municipalité de village de Beaulieu a été changé par celui de Sainte-Pétronille.
Les Hurons y trouvèrent refuge en 1651.
Les habitants de Sainte-Pétronille sont des Pétronillais et des Pétronillaises.

À ne pas manquer :

Le vieux presbytère, l'église, le couvent, La Goéliche (hôtel-restaurant) et le terrain de golf.


Saint-Laurent

Superficie : 35.32km2
Population en 1995 : 1551 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1679
Jumelée en 1985 avec Tourouvre, Perche, France.

Particularités

D'abord Saint-Paul jusqu'en 1698, puis Saint-Laurent par la suite, cette paroisse a toujours eu une vocation maritime. On y retrouve encore des vestiges de l'ère florissante des chantiers maritimes et des chalouperies qui, vers le milieu du XIXème siècle produisirent jusqu'à 400 chaloupes par année.
Depuis 1984 un port de plaisance accueille de nombreux voiliers.

À ne pas manquer :

Le terrain de golf, le vieux moulin de Saint-Laurent (aujourd'hui restaurant) datant du XVIIème siècle avec sa petite chute d'eau à l'arrière de l'établissement.


Saint-Jean

Superficie : 43.64 km2
Population en 1995 : 832 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1679

Particularités

La construction de l'église de Saint-Jean remonte à 1732. Le cimetière, avec vue sur la mer, impressionne les visiteurs par la perspective d'infini que lui donne le majestueux Saint-Laurent.
Cette paroisse a longtemps abrité (et abrite encore) de nombreux marins, principalement des pilotes du Saint-Laurent.
L'importance de ces gens de mer, la présence de prospères cultivateurs (industrie laitière, culture de pommes de terre et de fraises) ainsi que bon nombre de vacanciers firent de Saint-Jean la capitale de l'île jusqu'à la construction du pont en 1935.

À ne pas manquer :

À l'entrée du village, on remarque le manoir Mauvide-Genest, datant de l'époque Seigneuriale (1734). Il abrite, en été, un restaurant au rez-de-chaussée et un musée à l'étage.


Saint-François

Superficie : 30.76 km2
Population en 1995 : 483 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1679

Particularités

Saint-François se distingue des autres paroisses de l'île par l'étendue de ses terres et par le fait que celles-ci s'étirent du nord au sud, occupant ainsi la pointe de l'île.
La population, principalement formée d'agriculteurs, est dispersée sur le territoire. De grands espaces servent à la culture de poireaux et pommes de terre.
La vue sur le mont Sainte-Anne et le Cap Tourmente est superbe.
À cet endroit, le fleuve est dix fois plus large qu'en face de Québec, et l'eau commence à être salée.

À ne pas manquer :

Une tour permet d'observer le panorama des environs, la plage des Allemands et de belles maisons ancestrales.


Sainte-Famille

Superficie : 46.43 km2
Population en 1995 : 942 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1661

Particularités

Sainte-Famille est la plus ancienne paroisse de l'île d'Orléans. C'est ici qu'on retrouve la plus importante concentration de maisons de pierres datant du régime français. Au coeur du village, on remarque en face de l'église (1743), le couvent de la Congrégation de Notre-Dame fondée par Marguerite Bourgeois (1685).
L'entreprise agricole domine à Sainte-Famille; l'industrie laitière et l'élevage sont importants et de nombreux vergers sont ouverts à l'auto-cueillette en automne.
La vue est magnifique sur toute la Côte de Beaupré.
Les habitants de Sainte-Famille s'appellent des Famillois et Familloises.

À ne pas manquer :

les demeures seigneuriales, les vergers.


Saint-Pierre

Superficie : 31.13 km2
Population en 1995 : 2000 habitants
Date de fondation de la paroisse : 1679

Particularités

Saint-Pierre, où se trouve la plus ancienne église rurale du Québec (1717 ou 1720), fut un centre d'industries traditionnelles: beurrerie, forge, ferblanterie et fromageries.
La municipalité conserve sa vocation agricole par la culture de pommes de terre et de fraises.
Sa population s'est accrue depuis la construction du pont en 1935.
Aux abords du pont de l'île, à chaque printemps, on peut observer d'importants rassemblements d'oies des neiges, d'outardes et de canards.
Les habitants sont des Saint-Pierrais et des Saint-Pierraises.

À ne pas manquer :

Le théâtre de l'Île, l'église et l'artisanat local en vente dans la sacristie.
 

quebecweb > Guide touristique > Québec > Île d'Orléans > Village

Portail du Québec et référencement

Hébergment dans la région du québecActivités dans la région et les alentoursÉvênements de la région de québecServices offert par Global InternetNous contacter par mail
 

Réalisé et produit par Global Internet

© Copyright 2004 Global Internet...

Une réalisation web de Global Internet